Races de Wendar

 

D’après les écrit du grand IBN KALDUM , retranscription faite lors du séminaire « Les elfes à travers le monde et les ages» à l’université d’Ylaruam le 10ème jour du Rabi el Tahni


Races et sociétés de Wendar :

La population de Wendar est assez partagée entre les humains et les elfes. Ils s’associent librement les uns avec les autres dans la plupart des communautés, mais il y a quelques exceptions. Les Nains et Halflings ne sont pas particulièrement importants à Wendar.

Humains :
La population humaine indigène est étroitement liée aux peuples des Marches du Nord et du Norwold et plus loin aux populations indigènes de Dunadale, des Hinterlands, et des Robrenn. Ils ont conservé leurs coutumes ancestrales d’appellation, mais ont renoncé à leur langue en faveur du dialecte ElfiqueWendarien. Au siècle dernier, les humains venus des territoires Heldannique, de Glantri et Thyatis se sont ajoutés à la population humaine du royaume.

Elfes :

Les elfes de Wendar sont appelés les Genalleth en hommage à leur chef de file lors des migrations post-cataclysmique. Les Genalleth faisaient partie du deuxième exode parti de Vulcania, et ils ont accompagné Ilsundal et les Sécessionnistes pendant deux siècles. Par conséquent, les Genalleth ne possèdent pas la même vision du monde et de développement culturel que les elfes d’Alfheim. En particulier, ils ne respectent pas Ilsundal ou Mealiden, ils ne poursuivent pas la tradition des Arbres de vie, et ils n’ont pas recouvré pleinement leur patrimoine magique.

Peu de personnes suivent la voie du chasseur elfe guerrier-mage, la plupart des aventuriers ne poursuivent qu’une seule discipline.

Les elfes de Wendar vivent dans des maisons construites en bois ou en pierre. Les Elfes Genalleth sont les plus «humains » des groupes d’elfes. La pilosité du visage est commune, le châtain foncé ou noir prédomine. Quelques-uns, tels le roi Ghylharen, sont élancés et blonds. Les Genalleth ne sont pas subdivisées en clans, mais plutôt en ligues et associations avec leurs voisins humains.

Les Demi-elfes :

Les deux groupes se sont mariés depuis des millénaires, il n’est pas rare de trouver des personnes d’ascendance mixte. Comme dans Alfheim, la race de la mère détermine la race du personnage, et les mâles humains ne survivent pas (mort-nés).

Nains et les Halflins :

Les halflins sont pratiquement inconnus dans Wendar. Dawnblossom-Qvar est une communauté très inhabituelle de Halflins et de nains dans les contreforts Wendarien. Ils ont une mauvaise réputation chez les elfes et les humains. Par conséquent, les nains et les halfelins qui ont accompagné les colons Thyatian ont subi un accueil plutôt froid.

Gnomes :
Les Gnomes peuvent être trouvés dans de petites enclaves dans la « Laughing Woods » ainsi que dans les villes voisines. Ils sont les descendants de l’un des derniers grands bastions gnomes du Monde Connu, Torkyn Fall, qui est tombé face aux dragons il y a cinq cents ans. Ils commercent librement avec les Wendariens, mais ils ne se considèrent pas comme des sujets du royaume.

Brutes:
Les Brutes Denagothian sont les barbares du nord du Plateau. Ils sont également connus pour leur courage et leur visage désagréable. Les Brutes se sont installées par petits groupes dans Wendar en temps de paix et de guerre. Ils sont généralement tolérés comme des colons, et ont collaboré avec Wendar contre les invasions.


La société civile :

Wendar a un système de classe limitée. La plupart des individus (95%) sont des roturiers et sont libres de participer à leur gouvernance locale. Quelques-uns, principalement les elfes, mais aussi certains humains, sont des seigneurs. Au-dessus des seigneurs se trouve le roi. Thalion institua l’esclavage des humains du Nord des territoires sauvages, mais la pratique pris fin avec la destruction de Thalion par les révoltes d’esclaves.

Les seigneurs possèdent des domaines auxquels les différentes collectivités font allégeance. Cette allégeance peut être cassée ou transférée à une autre seigneurie par la communauté, mais les gens encourent le risque de représailles.

Un roturier peut être élevé à la seigneurie de deux manières. Il ou elle peut se voir accorder un domaine par un autre seigneur ou le roi. En retour, le nouveau seigneur doit fidélité et les devoirs à son bienfaiteur. De plus, une communauté indépendante peut déclarer un défenseur local leur seigneur.

Dans la même veine, un seigneur peut être élevé au rang de roi avec le soutien des autres seigneurs. C’est le processus par lequel Gylharen devint roi de Wendar. L’élévation du second roi dans le royaume est une possibilité. Il est alors difficile de savoir si il serait considéré comme subordonné à Gylharen, un pair, ou même un rival.


Religions :

Wendar n’a pas de religion d’État officielle. Les questions de foi ont longtemps été considérées comme une affaire privée. Néanmoins, Il existe deux principales confessions en Wendar, Le Folkways et Neuel-ethin Orie, ainsi que deux mineures, le culte d’Idriss et le Heimsleidh.

Le Folkways :
Le Folkways est un ensemble commun de croyances défendues par de nombreux êtres humains autochtones et quelques elfes. Les Immortels qui forment le panthéon de la Folkways comprennent Ode (Odin), Lok (Loki), et la Dame de la Forêt (Djaea). A Wendar, lorsqu’un adepte de la Folkway entre dans un bâtiment, il frappe à la porte trois fois: «une fois pour Lok et deux fois pour Ode. »

Neuel-ethin Orie :
Les commandements des Korrigans, Neuel-ethin Orie, sont respectés par une majorité d’elfes et de nombreux humains. Le nombre d’adeptes a augmenté depuis que l’Elvenstar a été accordée à Wendar.
Le principe central de Neuel-ethin Orie est la force de la communion, et elle résonne avec le peuple de la Genalleth Valley. Aujourd’hui, les neuf Korrigans sont connus par les titres de : Le Fougueux Champion, le Rêveur-Voyant, le Très Miséricordieux Guérisseur, le Chasseur Silencieux, le Printemps Virginal, l’Eternel vagabond, le Verdoyant Gardien, l’Arc en ciel Chanteur, et le Sculpteur d’Argent.

Le culte d’Idris :
Le culte d’Idris est une foi hors la loi, qui vénère la corruption, la torture, le chantage, et l’autosatisfaction. Un dragon noir lové aux pieds d’une belle femme est le motif artistique de la secte. C’est une foi pour de nombreux Denagothians nés en territoires wendarien.

Heimsleidh – Le Chemin de la Terre :

Un respect et une compréhension partielle de la philosophie d’Ilsundal est présente parmi de petits groupes d’elfes de la « Bounty Forest » et des « Enchanted Woods ». Ils sont plus isolationnistes que la plupart des Wendariens, prenant leur distance même vis-à-vis des humains nés à Wendar. Ils n’entretiennent pas d’Arbre de vie, mais ils sont fortement mitigés contre la technologie qui entre en conflit avec la nature. Les roues hydrauliques et éoliennes sont acceptées, mais les machines à vapeur naines ne le sont pas. La plupart des elfes guerrier-mage de Wendar sont issus des rangs des adeptes de cette philosophie.

Les autres religions et traditions :

Les réfugiés Heldannic sont les derniers à maintenir leurs propres traditions qui sont semblables à celles que l’on rencontre dans les régions septentrionales. Frey, Freyja, et Loki tiennent une place plus importante que ne le font Odin, Thor, ou Hel. Les personnes d’autres nations ont leurs propres pratiques.

Références et remerciements :

Traduction libre de Rabah Bouali d’après un texte original : Unofficial game accessory « the kingdom of Wendar » sur le site VAULT OF PANDIUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *