Manakara

Superficie : env. 550 000 km²
Population : 650 000 humains; 8 000 hommes lézards; 2 000 hommes alligators
Langues :  Cestien (dialecte de Manakaran); Les dialectes des hommes lézards sont fréquents dans les zones rurales
Monnaie : Wara (po), Kosaah (pa), Burusi (pc)
Type de gouvernement : Monarchie
Ressources : Agriculture (principalement du maïs et du riz, autres légumes communs), pêche, élevage (principalement des porcs, mais aussi des bovins), des mines
Personnalités importantes : le Roi Mananjary (humain)
Description:
Manakara est la plus grande nation cestienne, et elle est aussi la plus avancée de toutes. Elle occupe la plus grande part de la chaîne de montagnes dans la partie nord de Cestia et possède de riches gisements de diamants, d’argent et de platine. Une grande partie de Manakara est couverte par une jungle dense, bien qu’il y ait plusieurs grandes villes dispersées. Les eaux côtières sont très riches en variétés de poissons.

Ce qui distingue Manakara est le fait que, contrairement à ses voisins, elle a réussi à conserver une certaine magie océanienne, qui est en grande partie de nature défensive et élémentaire. En conséquence, bien qu’il ait des guerres fréquentes avec Ambiroa et Androkia, ses mages ont pu contenir les armées adverses, même lorsque l’ennemi dépassait en nombre les défenseurs. La connaissance magique de Manakara a été encore plus forte lorsque Haldemar a fait escale à la capitale Tulear en 965AC. Les mages des deux groupes ont échangé certaines de leurs connaissances lors de la visite.

Généralement, les gens de Manakara sont paisibles, se contentent de vivre de la terre et de commercer avec leur voisin Morovoay. Au fur et à mesure que les contes circulent sur les nations sur Davania, un nombre toujours croissant de Manakarans commencent à naviguer plus loin, dans l’espoir de découvrir plus de leur monde.

Les Immortels adorés par les Manakarans sont Alfasha (Alphatia, introduit lors de la visite Alphatienne) et Tamarepna (Ordana).

 

Villes principales de Manakara

Tulear (pop 12 000):
Tulear est la capitale du royaume Cestien central de Manakara.

Nichée dans des collines couvertes de jungles, Tulear est presque impossible à voir du ciel, car soigneusement dissimulée par des feuillages et du camouflage et renforcé par des murs formidables. Elle a été établie vers 200 AC, à l’origine comme lieu de rencontre des dirigeants Oltec locaux. Les raids de Dragons de nuit fréquents et dévastateurs pendant cette période ont forcé les différents clans de la région à se regrouper pour survivre. Pour les guider à travers ces moments difficiles, un roi a été nommé mais, au fil du temps ce rôle s’est formalisé, tandis que le rôle des leaders individuels du clan a été réduit. On décida alors que Manakara devait être un royaume, Tulear étant sa capitale.

Depuis lors, Tulear est devenu une ville prospère, remplie d’artisans, de forgerons, de tisserands, de menuisiers et de mineurs des collines voisines. De riches gisements d’or et de rubis ont ajouté à la propspérité de la ville, et ont eu également pour conséquence de faire de la ville une cible pour les raids d’Androkiens et Ambiroens. C’est à proximité de la cité que la rivière Kera trouve sa source – le moyen le plus rapide d’atteindre Mahajanga sur la côte.

Mahajanga (pop 7.000):
Egalement connue sous le nom de « deuxième ville » de Manakara, Mahajanga est le plus grand port du royaume.

Fondée en 480 AC sur les ruines de la ville portuaire varellyenne de Saram, Mahajanga est depuis longtemps le principal port oriental de Manakara, ainsi que la porte de Tulear vers la mer, par la rivière Kera. À l’origine non fortifiée, Mahajanga s’appuyait sur l’utilisation du camouflage et de la magie pour tromper les Dragons de la nuit volants à proximité, mais un raid Ambiroen dévastateur en 716 AC, durant lequel près d’un tiers de la population a été emmenée pour être asservie, a obligé les habitants a revoir leur stratégie.

Maintenant, Mahajanga a des murs de pierre formidables, dissimulés par des arbustes, de gros rochers, etc., afin de déjouer les raids futurs tout en restant cachés des dragons. La plupart des habitants vivent de la pêche, de l’agriculture et de l’extraction d’or dans les collines voisines. Les veines récemment découvertes d’argent et de fer ont également conduit à l’augmentation du nombre de forgerons.

Ambastalasha (pop 3 900) :
Ambastalasha est le plus grand port ouest de Manakara; Tous les biens destinés, ou venant du continent de Davania, arrivent d’abord ici. En raison de son importance, cette ville est très fortifiée, avec des murs de pierres imposants qui l’entourent sur terre, et une vaste série de pieux et de chaînes immergés qui la gardent de la mer.

Depuis sa création vers 400 AC, Ambastalasha a été un lieu de rencontre pour les commerçants Manakariens et Morovoayens car leurs marchandises pourraient être échangées ici en toute sécurité. On peut trouver des biens produits par ces deux nations en grandes quantités, bien que les commerçants Ambastalashien soient réputés dans toute Cestia pour être des négociateurs durs en affaires.

 

Sources et remerciements :

Vault of Pandius – Geoff Gander – Cestia

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *