Mesure du temps à Wendar

 

Retranscription faite d’après l’exposé du grand IBM BATUTTA . De retour de voyage à travers le continent de BRUN, lors du séminaire « les elfes à travers le monde et les ages.» à l’université d’Ylaruam le 14em jour Rabi el Tahni.

L’histoire de la mesure du temps par les êtres vivant doué d’intelligence, remonte aux premières civilisations.

La mesure du temps a rapidement été une de ses préoccupations importantes, notamment pour organiser la vie sociale, religieuse et économique des sociétés. Les phénomènes périodiques du milieu où ils vivaient – comme le déplacement quotidien de l’ombre, le retour des saisons ou le cycle lunaire – ont servi de premières références.

Mais avec le temps, ils se sont inspiré de phénomènes physique, dont ils avaient remarqué le caractère périodique, pour concevoir et mettre au point des dispositifs de mesure du temps de plus en plus précis. Chaque civilisation a développé son propre concept de mesure.

A cet égard, les Elfes de WENDAR ont réussi l’alliance de la technologie et de l’artistique musical.; sur ce point l’on ne sait pas si il s’agit des prêtres pour leurs pratiques religieuse ou des astrologues ou de toute autre castes. Les penseurs elfes de Wendar ont conçu un système permettant de mesurer le temps en utilisant de l’eau.

Le point de départ en est : un conteneur reste rempli perpétuellement de l’eau d’une source située à proximité. L’eau s’écoule du conteneur dans un flacon, qui lui même s’égoutte dans un vase. Le contenu du vase s’égoutte dans une jarre de cristal et cette dernière dans une urne qui se vide à la fin de la journée. Le vase, la jarre et l’urne sont gradués afin de préciser leur niveau, et donc de savoir combien de temps s’est écoulé.

Chaque fois qu’un vase se vide, un carillon se fait entendre.

Lorsque la jarre s’est vidée dans l’urne, une baguette frappe le côté de l’urne produisant un son cristallin. La tonalité varie en fonction de la quantité d’eau restant dans l’urne. Sons aisément discernable et identifiable pour les elfes.

L’urne est frappée 5 fois dans la journée. Lorsque l’urne est pleine, elle se vide de son contenu dans un drain et ce faisant, le sons plus profonds d’une cloche résonne, généralement à l’aube.

“ Le cadran horaire” Elfique, si je peut me permettre cette analogie, est réinitialisée à chaque équinoxe pour que la cloche de l’urne soit en accord avec l’arrivée de l’aube. Par conséquent, les mesures de temps elfique sont les suivants:

Une goutte (une goutte d’eau du conteneur principal) = 3 secondes
Un flacon (20 gouttes d’eau) = 1 minute
Un carillon (20 flacons) = 20 mn
Un son de cloche (12 vases) = 4 heures
Un jour (6 jarres) = un jour

Donc, ce que nous appelons une heure, basée sur notre cadrans solaires, correspond pour les elfes de Wendar à « Trois Carillons ».

Les Elfes ont tendance à considérer leur système plus pratique car il peut fonctionner à tout moment de la journée. L’unité de base de temps est aussi plus en harmonie avec la philosophie Elfique (01 seconde humaine équivaut à 3 secondes Elfique ).

Le flacon tend à être ignoré; il reste une simple nécessité mécanique ; en faveur du carillon et de la cloche (ce qui explique pourquoi ces deux sont sonnés). Les Thyatiens , tout comme nous, préfèrent le cadran solaire parce qu’il ne peut pas geler par temps froid et il peut être déplacé.

Vous l’avez compris, il s’agit bien évidemment d’une Clepsydre musicale. La principale difficulté technique est de garder une même pression d’eau toujours constante dans les différents conteneurs d’écoulement et ceci afin que la vitesse d’écoulement de l’eau ne varie pas.

Si cela n’était pas le cas, c’est à dire, si vitesse ou pression changeaient, alors la mesure du temps serait faussée. Un conteneur se remplissant plus vite que ce qui avait était initialement calculé.

Références et remerciements :

Traduction et adaptation libre de Rabah Bouali sur un texte original de Bruce Heard trouvé sur le site Vault of Pandius

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *