La pie bavarde

La beauté est elle liée à la rareté ?

Il y a quelques années déjà, un ami ornitho africain me disait : « Je ne comprends pas que vous les français, vous ne passiez pas plus de temps à observer les pies; ce sont pourtant des oiseaux magnifiques et fascinants…. ».

IMG_3056B (Medium)

Et c’est vrai qu’elles sont belles nos pies… De plus, c’est un oiseau que tout le monde, même les plus jeunes, reconnait au premier coup d’oeil sans hésitation.

Et c’est peut être pour cela qu’on s’y intéresse si peu…Trop commun !

Et bien, pour une fois, prenons un peu de temps pour l’examiner de plus près :

IMG_3001B (Medium)

D’abord son nom : pie bavarde (Pica pica en latin) et non pie voleuse. Sa réputation de voleuse a servi de prétextes à différents ouvrages comme l’opéra de Rossini La gazza ladra (La pie voleuse) ou la bande dessinée Les Bijoux de la Castafiore d’Hergé.

Une mauvaise réputation totalement injustifiée, même s’il lui arrive bien de subtiliser des proies à d’autres oiseaux plus petits qu’elle (un comportement largement répandu chez de nombreuses espèces), estiment des chercheurs de l’Université britannique d’Exeter dans une étude du comportement animal (voir article de Libé sur la synthèse).

Venons-en à sa morphologie : cet oiseau d’assez grande taille (de 44 à 56 cm de longueur) est doté d’une longue queue (de 20 à 30 cm). L’envergure varie de 52 à 60 cm et le poids de 190 à 250 g.

IMG_3010A -Medium-

Quand on pense à la pie, on a tendance à estimer qu’elles sont uniquement noires et blanches.

Pourtant, leur plumage montre des reflets métalliques, bleuâtres sur les ailes, violacés sur le corps et la tête, et verdâtres sur la queue, dus à une iridescence des plumes.

Un mélange de couleur bien plus riche que les simples dégradés de noir et blanc, jugez-en par vous même :

IMG_3051A -Medium-

Le bec puissant est noir. Les yeux sont brun foncé voire noirs. Les pattes et les doigts sont noirs.

IMG_3006B (Medium)

La pie bavarde est omnivore, se nourrissant surtout d’insectes et de chenilles (plus de 80 % de son alimentation). Mais elle consomme aussi des graines de conifères, des baies, des noisettes, des détritus, des petits rongeurs ainsi que des oeufs et des oisillons.

Ainsi, en milieu rural, en période de reproduction des passereaux, on peut observer un couple de pies, «ratisser» systématiquement de bout en bout une haie d’épineux ou parcourir de branche en branche tout le volume d’un buisson épineux, à la recherche de couvées ou nichées.

IMG_3046B (Medium)

La pie est un oiseau très sédentaire, plutôt fidèle à son nid (occupé toute l’année ou à chaque printemps) et très territorial en période nuptiale. Elle est  plus sociale en période inter-nuptiale.

Le territoire d’un couple de pies s’étend sur 1 à 2 hectares en ville, mais peut être chevauché par d’autres territoires de pies, notamment dans les parcs urbains. Il peut atteindre 4 à 5 ha en moyenne dans des habitats plus naturels

D’une année à l’autre, si des adultes reproducteurs se dispersent, c’est à faible distance. En milieu urbain, la pie semble encore plus sédentaire : les données récentes de Seine-Saint-Denis ont confirmé le caractère exceptionnel des déplacements de pies entre espaces verts (« Sur près de 500 pies baguées en 3 ans dans les parcs de Seine-Saint-Denis, seulement 4 ont été revues dans des parcs différents du lieu de leur baguage).

IMG_3012A (Medium)

La pie bavarde est dotée d’un cerveau proportionnellement plus important que celui de beaucoup d’autres oiseaux. C’est l’un des oiseaux qui mémorise bien son environnement et les endroits où il peut trouver à manger, y compris dans des cachettes où il a pu accumuler de la nourriture.

Il est le premier des oiseaux à avoir été capable d’avoir conscience de se voir dans un miroir, dans le fameux « test du miroir » réputé démontrer une conscience de soi (comme c’est le cas pour l’homme, le chimpanzéle gorille, l’orang-outan, le chimpanzé pygmée, le dauphin ou l’éléphant).

Il peut apprendre à ses petits une partie de ce qu’il a appris lui-même et , à priori, faire preuve d’empathie. Des pies ont même été observées en train « d’organiser des funérailles ». Les pies se sont tenues près du cadavre et lui ont même apporté de l’herbe…(travaux de Marc Bekoff)

IMG_3027B (Medium)

Avec tous ses éléments, il est d’autant plus difficile de comprendre pourquoi la pie bavarde est toujours classée «nuisible» dans 70 départements français, et donc, à certaines conditions, «régulable» par piégeage continu tout au long de l’année.

Il est évoqué sa prédation sur certaines espèces de petite faune et le fait qu’elle serait en concurrence avec les pratiques agricoles, d’élevage et de chasse…

Bref des arguments « anthropo-centrés » voire archaïques et basées sur des connaissances très approximatives de cette espèce.

IMG_3037B (Medium)

Pour ma part, et depuis mon enfance où je les observais dans le jardin de mon grand-père, j’ai toujours été fasciné par leur comportement.

A l’instar de mon ami africain, je pense que les pies sont la meilleure preuve que la beauté n’ést pas liée à la rareté ou à l’exotisme et qu’il suffit de regarder autour de soi pour découvrir des merveilles…

IMG_2992A (Medium)

Donc, la prochaine fois que vous croiserez une pie, prenez quelques minutes pour l’observer, vous ne le regretterez pas….

 

Liens, sources et remerçiements :

François Chiron, Dynamiques spatiale et démographique de la pie bavarde Pica pica en France : implications pour la gestion [archive] ; Thèse de doctorat en écologie, du MNHN, soutenue le 23 février 2007, PDF, 322 pages

Libération pour la synthèse d’une étude scientifique sur la pie « non voleuse ».

Oiseaux. net 

 Wikipedia

Mail on line pour les rites funéraires de pies

One thought on “La pie bavarde

  1. Merci pour cet article. J’ai l’impression que nos plus beaux animaux sont au mieux ignorés, ou bien plus souvent considérés comme nuisibles : renards, pies, martres, fouines, blaireaux… On dispose de magnifiques espèces et on les détruit, pour mieux s’extasier devant les animaux d’ailleurs ; logique stupide et dénué de fondement.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :