Meurtre conjugal chez l’Argiope

« – Bonjour Madame l’épeire fasciée, c’est la Brigade de Surveillance des Moeurs non Sauvages ! On peut rentrer ?

– Une minute, je suis sous ma douche de rosée ! Je me sèche et je suis à vous !

IMG_2532A (Medium)

– Me voilà, que puis-je pour vous ?

– Vous êtes bien L’épeire fasciée dite l’ argiope frelon et enregistrée sous le nom officiel d‘Argiope bruennichi ?

– Oui c’est moi; que me voulez vous ?

– Nous sommes de la Brigade de Surveillance des Mœurs non Sauvages et nous enquêtons sur la disparition d’un mâle épeire fascié comme vous…Sa famille a déposé un avis de recherche car il a disparu depuis plusieurs jours..

– Mais avant tout, faisons un peu connaissance afin de mettre nos fiches à jour…Vous habitez dans les hautes herbes, près d’une clôture, n’est ce pas ?

– En effet, nous les épeires fasciés nous affectionnons les champs en friche, les vallées chaudes et humides. On nous rencontre également à la limite des bois.

IMG_2528A (Medium)

– Dites moi, vous habitez une bien belle toile, très grande et très lumineuse…Je suis même surpris qu’elle ne soit pas plus dissimulée. Et surtout, votre pièce de vie a l’air d’être au vu et au su de tous, vous n’avez pas d’ennuis avec les oiseaux ? Ils ne cherchent pas à vous attraper ?

– Pensez donc ! Ces lourdauds de volatiles ne me font pas peur, ce serait même l’inverse ! En effet, avec ma belle tenue rayée de jaune et noir, ces idiots me prennent pour un frelon et se méfient de moi; c’est d’ailleurs pour ça qu’on me surnomme l’argiope frelon…

Et en plus, l’alternance des stries jaunes et noires double les captures d’insectes en agissant comme leurre visuel me rendant moins visible pour mes proies, bien qu’au milieu de ma toile…Un costume doublement utile donc !

– Ah, je comprends mieux pourquoi vous pouvez rester toute la journée immobile en pleine lumière…!

IMG_2382A (Medium)

– Mais dites moi, une maison aussi grande, ça doit demander beaucoup d’entretien, non ?

– Ne m’en parlez pas…Cette toile comporte de 19 à 41 rayons (généralement 30) ! Tous les jours je suis obligé de la refaire quasi entièrement afin qu’elle reste bien propre et que les insectes de passage ne l’aperçoivent pas trop facilement…C’est un boulot, vous n’imaginez même pas…

– J’ai vu que vous aviez un beau tapis blanc en zig-zag, c’est une création personnelle ?

IMG_2525A (Medium)

– Ah, vous parlez de mon Stabilimentum ? C’est un secret de famille…Certains vous diront que c’est pour consolider la toile, surtout quand on doit fuir rapidement, alors que d’autres vous diront que c’est pour refléter les Ultra Violets et attirer certains insectes… Ne comptez pas sur moi pour vous révéler tous nos petits secrets…

– A propos de petits secrets, et si ce n’est pas indiscret, vous mangez quoi généralement ?

– Ah, je vois que vous êtes curieux… Suivez moi vers mon garde manger… J’aime beaucoup les sauterelles et les criquets, miam, miam…Vous en voulez un petit bout ?

J’apprécie aussi beaucoup les petits insectes volants comme les moucherons, même si parfois, il leur arrive de s’échapper en plein milieu du repas, les malotrus  !

– Bien, bien, à propos de régime alimentaire, revenons en à notre enquête : nous avons interrogé vos voisins et certains nous ont relaté que des mâles de votre espèce avaient été aperçus il y a peu, à proximité de votre toile…

– Ah, les hommes… Que voulez vous que je vous dise…Ils sont toujours à me tourner autour, surtout après ma 2ème mue…Ces freluquets, car ils sont beaucoup plus petits que moi, essayent toujours de m’amadouer pour faire leur petite affaire…

– Vous n’êtes pas sans ignorer que d’aucuns affirment que, parfois, vous les empoisonnez et vous les mangez

– C’est une calomnie ! Et d’ailleurs, on n’a jamais retrouvé de preuve, alors ? Si on doit croire tous les racontars de ces insectes de bas étage… Et d’abord, je vous ai fait visiter toute ma maison ainsi que mon garde-manger, si javais mangé un de ces mâles, vous en auriez trouvé des restes, non ?

– Admettons pour votre garde-manger mais, dites moi, nous n’avons pas encore visité votre grenier…

– Euh, mon grenier…Mais, il n’y a rien, je vous assure, que des vieilles défroques…

– Allons y, nous en aurons le cœur net…Écartez vous madame, laissez nous passer.

Mais, qu’avez vous derrière vous ? Ma foi, on dirait un cadavre d’épeire entièrement vidé de ses sucs, non ?

IMG_0281A (Medium)

IMG_0278a (Medium)

– Vous allez avoir du mal à nier désormais, n’est ce pas ? Allons, avouez nous tout, vous vous sentirez soulagée après..

– Soulagée ? Mais pourquoi ? Je n’ai fait qu’obéir à ma nature…Ce n’est pas ma faute si ce petit freluquet n’était pas assez rapide ni assez malin…

D’habitude, les mâles me laissent leur appareil génital en place et s’enfuient avant la fin du rapport et je m’en contente pour étancher ma faim…Mais celui-ci, allez savoir pourquoi, est resté en position…Il devait se croire un très bon amant et que j’allais le féliciter…C’est vrai qu’il était bon…Mais pas forcément dans le sens qu’il imaginait…

Je ne vais quand même pas verser des larmes pour un simple mâle sans toile fixe…

IMG_0169A (Medium)

– Bien écoutez, nous sommes de la Brigade de Surveillance des Mœurs non Sauvages pas de la SPA. Notre job c’est d’empêcher que les animaux se comportent autrement qu’en fonction de leur vrai nature…Bref, d’éviter qu’ils s’humanisent…Dans votre cas, nous pensons que vous n’avez fait que suivre votre nature et votre instinct

Donc, ça va pour cette fois, mais essayez d’éviter de trop manger vos mâles; vous allez finir par coller une très mauvaise réputation à toutes les araignées du secteur et les humains vont s’inquiéter et raconter des tas d’histoires fausses sur les arachnides à leurs enfants pour leur faire peur…

Comme si nous étions violentes par plaisir, nous les bêtes…

IMG_2738A (Medium)

 

Liens pour en savoir plus :

La hulotte : et oui on en revient toujours à La Hulotte et en particulier aux N° 73 et 74

Les Souvenirs entomologistes de Jean-Henri Fabre (je m’incline humblement devant le maître du récit entomologiste, lisez-le, son style vaut la peine…)

Le monde des insectes  : avec des hypothèses sur le Stabilimentum

La revue scientifique en ligne Persée avec un article de A Tilquin sur le Stabilimentum (pour ceux qui veulent approfondir la question…)

Le carnet de Glacas avec la fiche technique de l’épeire fascié.

 

 

 

3 thoughts on “Meurtre conjugal chez l’Argiope

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :