Les couleurs de la Sainte Victoire

La montagne Sainte Victoire est comme une toile minérale plissée, d’un gris immaculé, qui n’attend que la lumière pour se doter de toutes les couleurs de la palette du peintre.

A la regarder de près, on comprend mieux pourquoi elle fascina tant Cézanne…

 

En effet, en quelques heures, elle peut changer du tout au tout et passer du gris le plus clair à l’orange le plus éclatant.

Mercredi 5 février à 18h035février_18h03 (Large)

Mercredi 5 février à 18h125février_18h12 (Large)

Jeudi 6 février à 9h206février_9h20 (Large)

Jeudi 6 février à 18h066février_18h06 (Large)

Jeudi 6 février à 18h146février_18h14 (Large)

 

A moins que cette magie ne soit due au contraste de la terre ocre et de la végétation méditerranéenne :

 

Ou bien est-ce du à la lumière qui essaye de rivaliser d’éclat avec la terre :

 

Et pourtant, quelque soit la lumière, la magie de la sainte Victoire demeure et reste imprimée dans vos souvenirs, comme un phare de pierre et de lumière.

IMG_4712 (Large)

La prochaine fois, j’irai explorer sa face nord, peut être y trouverais-je d’autres pépites de lumière pour orner mes souvenirs…

 

5 thoughts on “Les couleurs de la Sainte Victoire

  1. Tes photos sont magnifiques et me rappellent de très bons souvenirs…
    Merci

  2. Magnifique photos, on se laisse emporter ! Cela donne bien envie d’aller faire un tour du côté de la Montagne Sainte Victoire, sur les traces de Cézanne…

  3. Encore de bien belles photos qui donne goût aux ballades, toujours dans le cadre de la formation ? ( Par contre, cette fois-ci, Cézanne je connaissais ^^ )

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :