Une première surprise pour ouvrir la saison II !

img_2636-largeAujourd’hui 9 novembre 2016, la neige s’est invitée sur le Vercors et j’ai décidé de réactiver quelques unes des mangeoires.

J’ai également rouvert cette chronique pour vous faire partager durant tout l’hiver, la saison II des aventures des visiteurs de mon jardin.

Et comme on ne fait pas les choses à  moitié dans « Chroniques de la mangeoire », une star inconnue des plateaux est venue pour la première fois nous rendre visite : la pie bavarde !

Or donc, ce matin, voyant la neige tomber en abondance, je décidais de donner un petit coup de pouce aux visiteurs de mon jardin qui devaient avoir du mal à se nourrir avec la quinzaine de centimètres qui s’était accumulée.

Mais comme je n’ai pas encore reçu ma commande de graines bio de la saison (Sébastien si tu lis ce blog, il y a urgence à mettre en sacs…), je ressortis le dernier pot de l’année dernière et décidais d’alimenter uniquement la mangeoire distributeur.

Les premiers à revenir à la gamelle furent les moineaux et les mésanges charbonnières :

img_2696-large

Et très vite les prises de becs et chamailleries reprirent de plus belle comme l’hiver dernier (voir les reportages de 2015/2016).

img_2753-large

Mais, au bout d’un quart d’heure, tous les oiseaux disparurent brusquement et le silence se fit autour de la mangeoire.

Je me disais qu’un rapace ou un chat avait du s’approcher et que tout le monde avait foncé aux abris quand, brusquement, elle apparu sur la rambarde en dessous de la mangeoire…

img_2583-large

Une pie bavarde (pica pica) ! D’habitude, elle ne s’approche pas autant de la maison et se contente de regarder ce qui se passe à la mangeoire, perchée sur les plus hautes branches des arbres de mon jardin.

C’était donc une vrai surprise de la voir de si près; en effet, j’étais à moins de 3,50 m derrière la vitre et elle me voyais parfaitement…

Tout doucement, j’essayais de reculer avec mon appareil sur pied afin de l’avoir plein champ car avec mon objectif 300 mm, j’étais trop près pour la cadrer, le comble du photographe animalier…

Elle me fit ensuite admirer son autre profil,

img_2582-large

Puis, décidant que je ne représentais pas un danger immédiat, elle se mit à observer la mangeoire située au dessus, d’un oeil intéressé :

img_2589-large

Elle me tourna même le dos, me permettant d’admirer les couleurs bleu et vert de ses plumes.

img_2573-large

J’avais de plus en plus de mal à la cadrer mais ça permettait quand même de faire des plans rapprochés inespérés…

img_2577-large

Puis, d’un coup d’aile léger, elle décolla, non pas pour s’enfuir comme je le pensais, mais pour se percher sur la mangeoire distributeur…

img_2636-large

J’étais littéralement scotché à l’œilleton de mon appareil photo…

Mais bon, vu que je n’approvisionne qu’avec des graines de tournesol et vu la taille de son bec, je me disais qu’elle allait voir ce qu’il y avait là et puis repartir dépitée…

C’était mal connaître ce corvidé… je la vis farfouiller allégrement dans le tas de graines,

img_2689-large

Et se mettre à manger consciencieusement, les pourtant si petites graines…

img_2660-large

Bien sur, il y eu quelques ratés et des graines qui lui échappèrent :

img_2681-large

Mais, elle mangea au moins une douzaine de graines avec une satisfaction quasi visible…

img_2603-large

Au bout de cinq bonne minutes, alors que je bataillais toujours avec mes réglages et mon pied pour améliorer la prise de vue, d’un coup d’ailes toujours léger, elle décolla, non sans emmener une dernière graine pour la route…

img_2694-large

Elle alla se percher sur une branche proche de mon cerisier où elle dégusta cette graine tranquillement, avant de s’envoler, sans doute vers d’autres sources de nourriture.

img_2657-large

Même après plusieurs minutes, j’étais encore tout estabouzit (comme on dit chez moi dans la Montagne Noire) par cette rencontre inattendue…

Et je me disais que pour une première journée de la saison II des « Chroniques de la mangeoire »,  ça commençais plutôt bien…

Vous ne trouvez pas ?


Posted in Portrait de piaf, Tous by with 1 comment.

Comments

Laisser un commentaire